Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jean-Claude JOSEPH

Ainsi on allait voir ce qu'on allait voir ! 

Notoriété orchestrée versus le "trop simple" idéal de notre doctrine politique !

Et bien c'est clair !

Le brillant et pétillant décalé a été recalé et ce de bien belle manière !
(Espérons que le tabouret mis aux enchères sur ebay puisse couvrir tous les frais qui risquent de ne pas être remboursés !)

 

Déjà, alors que tous les bulletins ne sont pas encore dépouillés, certain de notre fédération (en cinquième position sur la liste décalée) déclare dans les media locaux, sans en avoir honte que le Modem est mort et ne sachant comment se raccrocher devant pareille énormité, évoque la nécessité de poursuivre « les démocrates » !

Heureux ceux qui auront saisi la substantifique moelle à l’instant « T » de cette déclaration !
Rejeter ainsi la responsabilité de ses insuffisances ou incompétences sur autrui et notamment son propre parti est une marque de qualité à analyser avec sérieux, surtout pour quelqu'un qui a toujours la main sur le coeur indiqué vouloir soi-disant faire de la politique autrement ! Jouer ainsi des postures confine à la mascarade et nul doute que cela explique le fort taux d'abstention (y compris dans ce qui est nommé, non sans fierté, fief ou territoire !).   


Les responsables de cette aventure sont ceux qui n’ont eu de cesse de vriller la barque que les militants sans grade mais idéalistes essayaient de remettre à flots après le maelström des municipales de 2008 !
Qu'ils l'assument donc et agissent en conséquence !

Et pourtant que de mises en garde et ce dès notre université de rentrée !

Mais n’y a-t-il pas de pire sourd que celui qui ne veut entendre ?

La politique ne serait-elle qu'un jeu ou un moyen de faire le beau et augmenter une quelconque audience personnelle, voire s’assurer quelques misérables prébendes !

La politique pour moi est d'abord affaire de convictions portées sur une base d'idéal solide.

Autour de cela seulement peut se construire un projet qui sera non pas affaire d'opportunisme mais de fidélité à ce que l'on croit juste et bien.

Et alors enfin, on peut évoquer la ou le meilleur candidat pour porter la flamme !

Certains m'ont ainsi toujours considéré comme
un idéaliste attardé, d'autres et notamment la presse locale des années 80-90 me gratifiaient du qualificatif affectueux de "don quichotte exotique", mais moi je m'espère toujours en utopiste révolutionnaire et je ne désespère pas de la "cause" que je défends depuis plus de 20 ans au sein de notre parti quelque soit le nom qu'il ait porté depuis "la Plaine de 1793" en passant par le creuset du Sillon de  Marc Sangnier ou du personnalisme communautaire développé par Emmanuel Mounier pour arriver au Mouvement Démocrate après avoir été MRP, CDS et UDF !

Or nombreux sont ceux qui, comme moi, se sont investis au travers du projet d'espoir de 2007, ne rêvant pas d'un petit désir d'avenir personnel mais rêvant simplement à une société plus humaine, plus chaleureuse, plus juste, plus libre dans laquelle tout compatriote sache qu'il ne sera jamais laissé pour compte sur le chemin ou pire comme solde de tout compte (il me revient en écrivant cela et avec horreur, ce que le très "gaulliste social" Philippe Seguin avait osé théoriser par  "le volet incompressible du chômage" !)


C’est pourquoi et sans attendre, je vais demander aux instances nationales de convoquer des Assises départementales, de les poursuivre par des assises régionales et d’avancer le Congrès statutaire pour Octobre (ce congrès doit mettre fin à la question de l’UDF et de Cap21 qui restent encore des entités distinctes mais associées au Mouvement Démocrate, comme cela avait été prévu au Congrès de Villepinte en 2007).

 

Il me semble temps que chaque militant soit enfin écouté dans ce qu’il ressent et ce qu’il porte en convictions vraies !

 

Il me semble temps que notre parti se débarrasse des faux semblants et des cercles d’initiés (où tout repose sur le bouche à oreilles et notamment celles du premier cercle ! )

 

Il me semble temps qu’après la « mise en selle » désordonnée des municipales puis le « gadin » des européennes et en attente du qualificatif équestre du « score » d’aujourd’hui (sans précédent) de notre famille politique, notre parti se soude non autour des aspirations même légitimes d’un homme à destinée mais de l’idéal premier de notre famille de pensée.

 

Cela suppose une vraie direction et un vrai cap !


Que celles et ceux qui approuvent mon analyse écrivent non sous forme de lettre collective mais personnellement aux instances nationales pour exiger cette direction vraie et sincère ainsi que la définition du cap !

 

Peut-être serons-nous lus et entendus pour réparer à temps notre barque des dégâts provoqués par tous ces opportunistes en quête de gloire et permettre au projet d’espoir de 2007 de se concrétiser en 2012 !

 

Lyon ce 15 mars 2010
jcj

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

GARRIGOU-GRANDCHAMP Marcel 19/03/2010 14:00


Bonjour JC,
c'est bien connu quand le bateau coule les rats quittent le navire !
Sur le fond de cette élection j'ai avancé un avis sur Médiapart à

http://www.mediapart.fr/club/edition/quoi-de-neuf-docteur/article/150310/les-desabuses-premier-parti-politique-de-france-pou

Avec le quart des inscrits sur les listes votant pour les 2 principaux partis politiques français réunis, il n'y a pas de quoi pavoiser et à leur place je choisirai plutôt profil bas...
Quant au MoDem il est la victime du parti "présidentiel" qui risque bien de s'en "mordre" le bulletin au moment du deuxième tour en constatant qu'il ne dispose d'aucune réserve de voix.
Après la présidentielle une première purge a attiré un certain nombre d'élu "à la soupe" puis le trésorier a bénéficié de "l'offre que l'on ne refuse pas", puis les survivants du fait de leurs
appétits propres ont fini le travail.
Le MoDem s'il ne veut pas demeurer aux abonnés absents doit impérativement écouter sa base porteuse d'idées et reconstruire un programme, un vrai programme politique, et pas seulement
présidentiel.
Amicalement MGG


jcjos 19/03/2010 19:52


Cher MGG
Nous sommes bien d'accord.. Un parti qui veut porter haut ses couleurs doit d'abord les raviver et faire en sorte d'en être fier.
Cela passe par naturellement par une "assise" solide qui pourra permettre d'agréger autour. Seul ce parti fier de ce qu'il est, de son histoire et clair dans le dessein à proposer au pays, pourra
permettre à un des siens de remporter l'élection centrale de notre pays.
Je suis convaincu que le candidat FB peut réussir.... MAIS que le président du MoDem daigne écouter celles et ceux qui oeuvrent sans prétention, sans aspiration de carrière élective,
qu'il daigne entendre celles et ceux qui au travers de l'idéal démocrate l'alertent et sonnent l'alarme. 
J'ai le fol espoir que c'est possible !
Je suis prêt à m'investir davantage dans ce travail de formation, de réflexion, de propositions auprès des militants pour que nos idées, nos valeurs, nos ambitions pour l'Autre et en
particulier  "cette drôle de classe moyenne" qui paye tant et ne reçoit rien en échange des euros versés, triomphent !

L'idéal est inscrit !
L'imagination, le rêve et les idées, nous les avons !
Le programme d'actions et de réformes à mener pour cette société plus juste, plus humaine, plus libre que nous voulons, nous l'écrirons !
Mais il nous faut les bras, ces bras sincères, ceux sans qui rien ne se fera !

Puissse le "premier cercle" le comprendre et le permettre !


Philippe NETTER 18/03/2010 11:32


Où est la route???
Je suis un citoyen ordinaire. Mon Père a fait les deux guerres, moi l'Algérie. Je travaille depuis 47 ans. Je paie mes impôts. Je termine d'élever Six enfants sans avoir jamais eu droit à un
quelconque titre de reconnaissance de la Nation, genre carte de famille nombreuse car ma vie ne rentre pas dans les cases de l'Administration. J'ai toujours accompli mes devoirs de citoyen.Je suis
ordinaire et c'est bien ainsi. Peu m'importe d'ailleurs.Je sais que la Liberté de l'Homme passe parfois par la non reconnaissance de qui l'on peut être. La Liberté impose d'abord des Devoirs à
tous. Impératif incontournable de la démocratie.Je suis français, ni de leur droite, ni vraiment de gauche(quoi que la justice vient plutôt de gauche que de droite...). Je suis un français de
Liberté et de respect quoi qu'il en coûte. Mais aujourd'hui je suis un français orphelin, car ceux, et surtout Celui qui incarnait le mieux l'espoir d'une société plus juste, plus humaine, moins
accaparante des pouvoirs pour des profits individuels, plus équilibrée, plus juste qui traduit la vie ordinaire mais si respectable de millions de nos concitoyens, de centaines de milliers de
PME/PMI, tissus productif réel de la France qui paie, notre France et pas "ce pays" comme ils disent,les dotés de la politique, comme si c'était le pays des autres.., Celui-là, ce Chef, a
simplement oublié de définir la feuille de route, la voie à suivre! Dans la chute, il disparaît impudiquement, fatalement.
Très modestement, mais avec toute ma colère d'être ainsi un CITOYEN oublié, assimilé à un simple bulletin, j'espère que nous serons des milliers, centaines de milliers, millions à ramener ceux qui
rament pour eux à comprendre qu'il y a dans notre Pays de vrais citoyens démocrates, de bonne foi et de très bonne volonté qui veulent bien se battre, pour autant qu'on leur dise pourquoi et
comment.CLAIREMENT. Suis-je un allumé d'une démocratie qui ne rapporterait rien à une bande d'énarques incapables de faire même une soupe, ou d'intellos très triés qui s'auto protègent entre eux,
ne suis-je, moi aussi, qu'un citoyen "exotique" dont la révolte fait sourire en attendant qu'elle se calme d'elle-même par l'usure et les désillusions??
Faut-il changer les règles de la démocratie, faire payer le droit de vote par ceux qui le pourront et entériner la chienlit dont les Le Pen, Gollnish et autres anti-français se repaissent chaque
matin en élevant les uns contre les autres pour leur ego et leur profit?
Y a t'il un Chef qui va se réveiller pendant qu'il en est encore temps???
Il n'est pas trop tard pour se ressaisir et orienter, diriger, définir! C'est dans la tourmente qu'un skipper silencieux, compétent, efficace sauve son bateau et les siens et prouve qui il est en
peu de mots. Après chaque tempête il y a toujours une embellie et des alizés porteurs, les grandes courses ne se gagnent pas en une manche!Les handicaps peuvent se combler. Voyez le dernier Vendée
Globe! Ressaisissez-vous Chef!
Très respectueusement. Philippe Netter


jcjos 20/03/2010 01:04


Cher Monsieur,

Votre analyse me parait tout à fait pertinente et pose la seule question que nous sommes nombreux à nous poser. Nous  croyons à la réalité non de faire bouger les lignes comme ils disent tous,
mais tout simplement à la mise en oeuvre de nos espérances : un nouvert art du vivre ensemble où l'équité aurait du sens, une société plus juste, plus humaine où chacun suarait que même si
chute il y a , une main fraternelle lui sera tendue pour rejoindre l'ensemble. Le projet d'espoir rédigé en 2005-2006 et porté par le candidat FB en 2007 reflétait cette aspiration.
Nous possédons cette énergie de l'utopiste révolutionnaire pour permettre que demain soit un autre jour. 
Mais en effet quel est le cap ? Qui tient véritablement la barre et pourquoi les appels venant de la soute ne sont ils pas entendus ?
En clair, l'amiral peut-il  en même temps remplir la fonction de bosco ?

Il nous faut sans attendre, provoquer des réponses claires.


Hébergé par Overblog