Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jean-Claude JOSEPH

 

Monsieur le Président, Cher François,

 

J'ai toujours été partisan de l'idéal porté par le CDS, le Centre des Démocrates Sociaux,  cdsce parti politique auquel j'ai adhéré dans les années 80.

Nous ne pouvions plus subir d'être simplement les supplétifs de la droite, soit la molle ou l'arrogante !

Puis il y a cette libération lors du Congrès de 2006 à Lyon où notre UDF devenait enfin libre et indépendante.

Oui libre de sa gauche et de sa droite. Indépendante de sa droite comme de sa gauche.

Rappelez-vous du bonheur qui se lisait sur le visage de tous les militants !

Enfin répétions-nous à l'envi !

Et puis il y a ce moment fort de Villepinte en 2007.

Quel enthousiasme, quelle joie, quelle volonté de la démocratie portions nous alors ?

En fondant ensemble le Mouvement Démocrate, n'avions-nous pas et notamment lors de la rédaction commune des statuts, des chartes rappelé cette nécessité de la transversalité et de l'exercice démocratique simplement pur.

 

Nous avons connu tant de vicissitudes, d'espoirs déçus voire gâchés.

L’avez-vous déjà oublié ?

 

Rappelez-vous les différents gadins (comme vous les appeliez) pris ces dernières échéances. Dois-je les citer un à un et rappeler nos scores globaux ?

 

Comme vous j'espère ce rassemblement des familles désunies à cause de telle ou telle aspiration de tel ou tel à devenir calife à la place du Calife ou de désirs inassouvis de quelques sièges. Raymond Barre avait coutume de dire : "Il n'ya pas un fauteuil à occuper, il y a un travail à faire".

C'est ainsi que sur ma ville de Lyon, lors des municipales de 2008, certains se sont placés en position naturellement éligibles sur des listes de droite ou de gauche et ce dès le premier tour afin d'coccuper "enfin" un fauteuil !

Quelle cohérence ? Quel impact sur les électeurs lyonnais par une presse amusée de voir et décrire les modems de droite, les modems de gauche et enfin les modems modems         

Vous nous aviez après moûlt débats, le 3 janvier 2008  (et je ne peux que m'en souvenir puisque j'ai subi le soir de cette bonne nouvelle un infarctus du myocarde !) donné quitus pour conduire la seule liste libre et indépendante sur Lyon, menée par Eric Lafond.

Vous aviez eu raison de le faire et même si notre score était faible par rapport aux grosses machines de l'UMP et du PS, notre cohérence et nos certitudes d'idéal étaient respectés.

 

Vous annoncez que le "contrat" d’alliance avec l’UDI est prêt.

Mais le président de cette Union des Désirs Inassouvis n’a-t-il pas lors de sa création même, averti en préalable que naturellement l’allié  serait l’UMP, la droite ?

Je ne l’ai pas encore entendu à ce jour défaire cette assertion, ce « primum movens » de la fondation de son mouvement..

J'ai de même écouté et lu le président du "nouveau centre" comme ils s'appellent, mais le préalable à tout accord est que notre mouvement se mette en opposition à la gauche.

 

Le rassemblement de celles et ceux qui partagent notre vision idéale de société est nécessaire pour la cohérence  et la mise en pratique de notre projet d'espoir.

Nous qui voulons rassembler, être le moteur de ce courant central que vous appeliez de vos voeux lors de la dernière présidentielle, devons nous nous mettre en opposition à tel ou tel ?

 

Notre but pour mettre en forme notre pays souffrant n'était-il, non pas d'opposer mais de rassembler les énergies d'où qu'elles viennent, respectant d'abord notre philosophie politique fondée sur les messages de Marc Sangnier ou d'Emmanuel Mounier et mettre en place ce fameux projet d'espoir avec la nécessité de ce tryptique que vous proposiez (instruire, produire, construire et aussi permettre notre volonté d'une europe politique).

L'avez-vous donc si vite oublié ?

 

N'y a-t-il pas lieu, parce que nous nous devons d’être d’abord des Démocrates avec cette lourde charge d'être exemplaire dans l'exercice, avant de conclure quoique ce soit, de provoquer un Congrès extraordinaire et consulter ainsi directement l'ensemble de nos militants?

 

 

La chose est tellement d'importance qu'il vous faut décider ce congrès extraordinaire avec vos militants, vos compagnons d'infortune, toutes celles et tous ceux qui vous ont servi avec tant d’humilité mais aussi tant d’énergie.

 

Nous avons connu trop de trahisons, trop de blessures pour servir in fine "la soupe " à quelques-uns.

 

Provoquez ce Congrès !

A lire çà et là les réactions dépitées, de dégoût  ou de colère de certains de nos militants, je crains que notre mouvement ne subisse quelque hémorragie redoutable.

 

Nous sommes déjà si faibles que cette anémie là nous emportera alors je le crains définitivement.

 

Monsieur le Président, je vous en conjure,

Provoquez ce Congrès avec vos militants avant de formaliser quoique ce soit !

 

Dr JC JOSEPH (membre du Conseil Départemental du Rhône)

Lyon

www.jcjos.com

 

Avec FB le 16-04-12

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Marie 27/10/2013 19:55

Très bon texte, et surtout nous sommes pour le rassemblement qui allie centre-droit comme centre-gauche.

Hébergé par Overblog