Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jean-Claude JOSEPH

Ces temps troublés par les odieux attentats de paris survenus un vendredi 13 du mois de Novembre, me laissent accroire qu'il me fallait rédiger quelque chose !

Mais quoi ? L'horreur est telle que les mots ne peuvent venir parce que je me suis toujours méfié de mes réactions à chaud. N'ai-je point écrit sur ma page Facebook que je reprendrais bien les armes et aller en croisade ?

Et c'est là que la mémoire, cette sacrée mémoire me renvoya à ce que j'avais écrit à mes camarades de fortune plein d'un idéal vivace.

C'était en 2010 ! Je venais de subir une fracture de mon poignet droit et cette blessure me donna une drôle d'inspiration, à la volée.

J'ai retrouvé ce mail envoyé à mes amis d'infortune.

Le relisant, je trouve qu'il est d'actualité sur tous ces sujets qui nous posent question !

Tant au sujet de l'évolution souhaitable de la religion musulmane avec nos fondamentaux républicains français que de la vacuité de nos politiques et en particulier de ceux qui se prétendent toujours appartenant au Mouvement Démocrate !

Comment espérer de l'honnêteté en politique quand seule l'espérance d'un siège et d'une occupation rémunérée à moindre frais prévaut ?

Je veux le dire ici, je me refuse par cohérence d'idéal à soutenir cette drôle de liste, ce salmigondis (expression barriste) menée par un suppôt sarkozyste !

Chirac avait coutume de dire au sujet des centristes : "Les centristes, on les roule dans la farine et on les fait frire" ! Et bien ce n'est pas faux, loin de là !

J'ai rappelé cela au président actuel de la fédération du Rhône en temps utile ! Mais il n'est de pire sourd que celui qui ne veut entendre, d'autant qu'il se trouve lui-même sur cette liste aux relents nauséabonds et le croit-il en position dite elligible !

Nous verrons bien où cela nous conduira !

Mais revenons à nos moutons (ceux qu'on égorge dans les baignoires?) et voici quelques années après le mail que j'envoyais à mes camarades d'infortune croyant encore à la vertu de la pensée.

mail daté du 10-01-2010

Chers amis,
 

Tout d’abord tous mes vœux de bonne année à vous tous et ceux qui vous sont chers.

 

J’ai fini l’année comme vous le savez par une fracture dite de Pouteau-Colles (le bon Docteur M.. vous expliquera que c’est une fracture du jeune enfant et aussi de la personne âgée !!!), glissant sur une vicieuse petite plaque de verglas formée lors de la première neige le 18 décembre. Lors de la visite de contrôle on s’est aperçu qu’il y avait eu entre-temps (sans doute après la pose de la résine) un sacré déplacement de la tête radiale et que cela avait déjà commencé à consolider.

Bref verdict immédiat et attendu dès le visu personnel de ma radio du poignet :

Au bloc !

J’ai été opéré mercredi (plaque et broches). Je ne pourrais plus prendre l’avion car en plus de la tête que j’ai, ça va faire sonner tous les portiques.

En ce moment, on voit bien que toute l’équation posée par Al Quaeda repose sur la mise au calme du Pakistan (pays des purs en ourdou) et donc de la nécessité de la mise au placard du général Musharaf et de son gouvernement fantoche.

Cela est le préalable nécessaire pour faire revenir une démocratie d’ordre plus séculier que régulier. Je pense que telle est la conviction du président des Etats-Unis à la différence du président de la République Française qui a jugé plus utile de rendre les honneurs au général Musharaf lors de sa visite officielle récente.

Tel est le défi à mon sens que doit relever l’Islam partout pour séparer ainsi et enfin, ce qui appartient à la sphère privée de l’espace public ce si nécessaire au fonctionnement d’une société simplement humaine. 

Pourquoi la couronne d’Angleterre et son Vice Roi, Lord Mountbatten n’ont–ils pas voulu ou oser faire leur, la réflexion du Mahatma qui pressentait, en s’opposant de toutes ses forces à la partition de l’Inde, ce qui arriverait et notamment la lecture fondamentaliste des textes religieux et ce des deux côtés, sauf que l’hindouisme permet par son polythéisme, sa métempsychose et son ordre (les castes) de ne pas être en croisade et ne suscite simplement pas un quelconque prosélytisme.

 

Cela voudrait–il dire que je crois que l’Islam n’est pas une religion ordonnée au sens où je l’entends supra ?

Et bien oui !

On voit bien d’ailleurs que la réelle difficulté de l’islam en France est cette non volonté de la part de leurs dignitaires souvent autopromus par leur éloquence, d’ériger une vraie représentation ordonnée de la deuxième religion en terme de fidèles de notre pays.

Et nous savons déjà bien que ne pourrons pas de l’extérieur, faire changer ces choses qui appartiennent au « sacré ».

Cette révolution doit venir des musulmans eux-mêmes qui pourront exercer par leur instruction enfin autorisée des textes révélés, un vrai sens critique.

Aujourd’hui, il n’est pas faux de dire qu’in fine il y a autant d’interprétations de ces textes que de mollahs ou d’imams.

C’est pourquoi je suis farouchement opposé à toute loi interdisant ou réglementant le port du voile rituel.

Aux dignitaires musulmans français de voir comment ils peuvent faire évoluer l’interprétation du texte pour que cela puisse être conforme à l’esprit de notre République laïque qui veut d’abord dire son indépendance de toute organisation religieuse. C’était d’ailleurs le sentiment de Philippe Seguin qui possédait une vraie érudition de cette religion et qui avait tranquillement traité la volonté de légiférer sur ce sujet de « vaste connerie » ! 

Je ne rentrerai pas dans les ressentis élogieux lus et entendus y compris de celui qu’il avait pour habitude de traiter de « minus » ! (pour celles et ceux qui l’ignorent, ce qualificatif affectueux visait celui au tic d’épaule)

Je n’oublie cependant pas qu’il fut le premier, alors ministre des affaires sociales à pousser son raisonnement libéral vers la définition désormais non choquante de « volet incompressible du chômage », qu’il fut à l’origine de la théorisation de la maîtrise comptable de l’assurance-maladie en réformant les affections de longue durée dont la seule conséquence fut que ceux qui ne pouvaient faire face à la dépense en soins ont arrêté les soins.

C’est vers cette époque que les réseaux humanitaires de Médecins du Monde et médecins sans frontière créent leur mission « France ». Je participais ayant du temps, puisque jeune installé, à celle de MSF au niveau lyonnais.

Et que dire de son obstination à voir les choses dans l’ordre lors de la campagne de Maastricht, qu’il fut le premier à prononcer « strict » afin de marquer la dureté et l’ignominie de la monnaie unique et de la possibilité réelle de construire une Europe politique.

C’était un souverainiste républicain et cela a expliqué le rapprochement entre Chevènement, Pasqua et lui !

Mais il est vrai que sa constance en faisait un être bizarre et qui suscitait de toute façon de l’intérêt, mais pour moi, je considère que Philippe Seguin était un authentique libéral.

Le gaullisme dit social est pour moi une sorte de cache-sexe inventé pour faire croire que l’on n’est pas forcément d’accord sur tout.

C’est d’ailleurs la même chose pour le Nouveau Centre !

Comme quoi la nature politique est bien reproductible !

 

A l’Islam de faire ce que le Christianisme et le Catholicisme apostolique romain en particulier ont su faire en mettant certes près de 1400 ans !

Ce qui voudrait dire si l’on croit à la longue et lente marche des civilisations, qu’il nous faudra attendre 770 ans pour que l’Islam atteigne cette maturité !

Je vous laisse le soin de trouver l’équation qui me permet d’arriver à ce résultat chiffré !

 

Je suis sorti de Desgenettes le jeudi midi et j’ai épluché tous les mails reçus cette semaine. Je ferais donc une réponse globale à tous vos mails.

 

Fernande, je n’ai pas de réponse particulière à te faire puisque en fait tout le contenu de cette lettre répond en grande partie à tes nombreuses interrogations.

Thomas, en réponse à ta revue de presse choisie que tu sais si bien nous offrir, voici un lien vers une réponse de circonstance que j'ai faite à un patient perdu de vue depuis au  moins 5 ans et qui m'a servi à bâtir cet article pour mon blog !

http://www.jcjos.com/article-a-propos-de-la-grippe-a-h1n1v--42586286.html 

Tu peux diffuser si cela te semble intéressant ! Je l’avais envoyé par mail à la rédaction de Libé pour la rubrique Rebonds (qui m’a déjà publié plusieurs fois), mais je pense qu’à cause du doc en pj, cela a dû partir à la poubelle. Je vais leur renvoyer l’article par notre encore « service postal public » comme je le faisais autrefois et on verra bien.


Sinon que diriez-vous de nommer ce que nous avions rêvé de faire : Comité de Défense des Démocrates Démoralisés (CD3 : c'est détroit ? des droits de passage ? non des trois ! Hein ! 7 et 3 alors ? Et l'autre fatigué de répondre « oui mais 7 ou 9 »). Je suis sûr que Fernande va en rire follement et que Rémi se libérera enfin les mâchoires.

Belle transition pour te dire, Cher Rémi, que j'ai mis sur mon blog ma lettre de candidature postée en octobre et que tu ne devrais avoir aucune inquiétude de savoir qui ira à la soupe bien tiède et fadasse au demeurant. Il n'y a plus de sel au niveau départemental et régional ! Les militants ont-ils seulement été en mesure d'auditionner les membres du machin régional créé à la va vite lors de l'UR en catimini ?

Et que dire du national ?

Avez-vous lu la déclaration de Jean Lassalle publiée dans le libé d’hier disant que si le Modem ne faisait pas au moins 10%, ce parti ne servait à rien !  

Effectivement et nous l’avions bien mesuré lors de notre réunion pizza !

C’est bien qu’un homme de la stature de Jean puisse enfin dire cela ! M’est avis que s’il n’arrive pas à ce que François sorte de sa surdimutité actuelle, il ira reconduire ses brebis dans ses chères Pyrénées qu’il remplira de sa forte voix.

Combien de membres éclairés et sincères dans leur engagement avons-nous perdu depuis 2007 ?

En tant que responsables, avez-vous eu en mains l’évolution chiffrée des militants de votre section ? Personnellement je ne l’ai jamais eu, or c’est quand même bien le moins qu’une direction soucieuse des intérêts de son parti devrait faire parvenir en premier aux responsables des différentes sections ! J’emploie à dessein le mot de direction puisque in fine, il ne s’agit pas d’un exercice de présidence !

J'en profite pour faire part de mon sentiment sur le cruel dilemme auquel sont confrontés nos artisans du 7 (même si la rue des artisans est dans le 8 !)

Il me semblerait plus utile pour le parti d’y être en étant enthousiaste mais en prenant acte en début de séance de l'incapacité prévisionnelle du "directoire" rhodanien s’excusant d’être débordé de tous côtés, ce qui est normal si on ne construit pas une vraie équipe dont chacun des membres exercerait de vraies délégations en toute sérénité et confiance réciproque.

Vous êtes deux sur trois ! Je ne connais pas le troisième !

L'absence même justifiée par l'honneur que vous voulez rendre au maire d'arrondissement (petit roitelet comme aimait à les qualifier Monsieur Barre) est un acte contre nature envers les militants sincères qui ignorent tout des chapelles et des bénitiers et qui sont loin d'imaginer qu'au lieu de l'hostie à confectionner, c'est un ragoût pas propre qui est finalement resservi.

Nous, nous le savons puisque nous avons pris quelques responsabilités même de peu de chose.

Par contre, votre force, c'est aux militants, à la « piétaille » comme aimait à dire le président Mitterrand, qui comme son nom ne le suggère pas est pour moi un titre de noblesse de ceux qui vont à pied, que vous avez le devoir de donner !

Sans infanterie point de salut ! Petite pensée à mon père qui était dans l’infanterie dite coloniale puis de marine en servant au 21ème RIMA !


Donc oubliez les mondanités qui n'ont d'intérêt que d'y être vu sauf à rencontrer des personnalités d'intérêt dans tous les sens du terme cette fois.


Montrez aux adhérents, militants et militants actifs que vous pouvez leur transmettre votre force de conviction dans le projet singulier qui a donné naissance au Modem et votre tandem talentueux retiendra leur attention et leur intérêt à la chose comme on dit dans nos campagnes.

 

C’est le seul travail qui m’intéresse car en toute sincérité, je crois toujours à ce fameux projet d’espoir qui puisse accompagner chacune et chacun de nos compatriotes. J’ai fait exprès d’employer ce terme suranné car j’en ai marre d’entendre cette expression oiseuse de citoyenneté qui ne peut faire à mon sens que le lit d’un modèle à la française du communautarisme en se targuant de faire de la place à la diversité en inventant des quotas ou des places réservées sans effort.

 

Depuis toujours, la France a toujours été diversifiée mais il y avait un socle sur lequel chacune et chacun venant d’horizons divers et éloignés de milliers de kilomètres pouvait s’appuyer !

Mon grand père comme nombre de milliers d’autres de l’empire colonial a naturellement quitté Pondichéry distante de plus de 10 000 kilomètres lors de la guerre de 14 pour venir défendre et servir son pays, sa patrie et en ressortir asphyxié par les gaz moutardes employés dans les tranchées !

Et mon père a aussi trouvé naturel de s’engager à 17 ans pour aider et servir son pays lors des deux campagnes d’Indochine en intégrant la fameuse plaine des jars et Diên Biên Phu tombé l’avant-veille de son anniversaire et poursuivre ensuite sur les évènements d’Algérie !

Il y avait ce socle solide sur lequel chacun d’où qu’il vienne savait se poser.

 

Le projet d’Espoir et nos premiers travaux lors du Congrès fondateur de 2007 avaient pour ambition de reconstruire ce socle délabré par le misérabilisme des politiques français de ces dernières trente années, afin que chacun se sente appartenant de la France ! C’est ce qui a rassemblé je crois, autant de personnes autour de François Bayrou qui portait par la parole ce vrai projet pour une vie apaisée de chacun d’entre nous.

Nombreux sont ceux qui éprouvent le sentiment d’avoir été trahis dans la sincérité de leur engagement et pire d’avoir été manipulés pour faire du chiffre à l’audience personnelle de tel ou tel. Nous avons vécu cela aux municipales, aux européennes (moteur essentiel pour notre mouvement qui s’est étouffé sans difficulté car au lieu de mettre du SP on a mis du diesel !).

Je parie qu’il en sera de même pour ces élections régionales s’il n’est pas provoqué à temps, un sursaut citoyen des démocrates sincères. Ou alors que l’on nous dise clairement que nous devons rouler pour le boss jusqu’à 2012. Les militants actifs d’aujourd’hui et dont je ferais partie naturellement et sans calcul aucun, seront toujours là comme ce fut le cas lors de la présidentielle de 1988 où tous les barristes savaient avant que la campagne ne démarre que la défaite était annoncée. Là on avait voulu imposer du SP alors que Barre marchait au diesel. (Même erreur quant au carburant pour Balladur et pour Jospin en 2002 !).

Ce qui veut dire que la force d’un parti n’existe que par la seule volonté militante, par le seul enthousiasme à l’affirmation de ce que nous sommes et ce que nous voulons pour rendre notre société plus humaine au lieu de biaiser en disant chaque fois ce que nous ne voulons pas en les montrant du doigt comme un garçon mal élevé !

Voilà ! Grâce à vos nombreux mails, j’ai pu écrire tout cela d’un seul jet et c’est en plus excellent comme exercice de rééducation !

 

Maintenant mes chers amis, j’attends vos observations aiguisées du sens critique (valeur fondamentale que perdent celles et ceux qui n’ont que pour seule ambition, la leur !).

 

Je vous dis toutes mes amitiés

 

A Lyon-Bron ce 9 janvier 2010

Jean-Claude Joseph

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Hébergé par Overblog