Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jean-Claude JOSEPH

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>

L'Europe reçoit en ces semaines le souffle ardent des Rolling Stones.

Cinquante ans d'énergie pure !

Le "14 on Fire" a démarré en février par le Proche Orient et l'Asie du Sud Est.

Les concerts prévus dans le Pacifique ont dû être annulés suite au drame vécu par Mick Jagger.

Mais malgré tout, les Stones débarquent en Europe et tout commence avec Oslo !

Voici les morceaux joués durant ces dates précédentes !

Et oui chaque concert des Stones est toujours quelque chose d'unique et de rare !

Nous voici en ce 29 mai à Lisbonne.

Les Rolling Stones vont jouer ce soir dans le cadre du Festival Rock in RIo.

L'atmosphère de ce festival est assez divine. Il fait bon, il fait chaud !

L'attente commence !

 

au fond vous pouvez distinguer père et fiston !

au fond vous pouvez distinguer père et fiston !

Fourteen On Fire : The Rolling Stones
Fourteen On Fire : The Rolling Stones

Les portes s'ouvrent ! Le coeur se met à battre plus fort !

Le parc du festival est grandiose... de nombreuses boutiques et points de ravitaillement en tout genre !

Une grande roue, de nombreuses animations ...

Une autre attente va commencer !

Fourteen On Fire : The Rolling Stones
Fourteen On Fire : The Rolling Stones
Fourteen On Fire : The Rolling Stones
Fourteen On Fire : The Rolling Stones
Fourteen On Fire : The Rolling Stones
Fourteen On Fire : The Rolling Stones

Les Portugais ont vraiment le sens de l'à propos !

voici des pissotières très fonctionnelles !

Fourteen On Fire : The Rolling Stones

En première partie de cette soirée prometteuse !

Et puis le prodige de la guitare : Gary Clark Junior !

Il est 23 h passées ... Le Parc est rempli ! Combien de personnes ? 80 000 ? 90 000 ?

La foule s'agite ! Nous sommes assez bien placés, non que dis-je : très bien placés : à peu près à 10 mètres de la scéne et à moins de 3 mètres de l'avancée.

Et puis ! Et puis ! le feu est en train de tomber sur Lisboa !

 

Trève de mots, place au Son ! Tout commence par Jumpin'Jack Flash suivi par It's Only Rock and Roll...

Et voilà la surprise que personne ne pouvait imaginer :

Le Boss, Bruce Springsteen va accompagner les Stones pour Tulmbling Dice !

Ca décoiffe et c'est bon !

voici la set list jouée :

Jumpin' Jack Flash

It's Only Rock 'N' Roll (But I Like It)

Live With Me Tumbling Dice (avec Bruce Springsteen)

Wild Horses

Doom And Gloom Respectable (avec Gary Glarck Jr)

Out Of Control

Honky Tonk Women

You Got The Silver

Can't Be Seen

Midnight Rambler (avec Mick Taylor)

Miss You

Gimme Shelter

Start Me Up

Sympathy For The Devil

Brown Sugar

You Can't Always Get What You Want (avec le Coro Ricercare of Lisbon) (rappel)

(I Can't Get No) Satisfaction (avec Mick Taylor) (rappel)

Un instant toujours précieux ! Entendre Mick présenter le groupe  avec des mots drôles et plein d'affection ! J'en tremble toujours !

et cela annonce la partie de Keith ! ce soir là il jouera avec son complice Ronnie le magnifique : "You got the silver " puis "Can't be seen !"

Allez tout s'enchaine, Les Stones sont là, et bien là.

Les Stones sont magiques et transmettent leur énergie, leur plaisir de jouer !

Si près d'eux, je ne peux que vaciller et je reste hébété, dépassé par tant de force, de magie.

It's Only Rock and Roll !

 

It's Only Rock and Roll and we expect see you soon ... next stop ?

Next stop !

Yeah  !

Yeah !

Voir les commentaires

Published by jcjos - Ce que j'aime !

Fourteen on Fire ! The Rolling Stones in Europe !

Lors de mes vœux pour cette année,  j'écrivais ceci :

" Que 2014 résonne comme un Riff des Stones"

Voilà après le "50 counting" achevé par les magnifiques et émouvants concerts à Hyde Park, notamment celui du 6 juillet 2013, les Stones ont repris la route en 2014.

D'abord la tournée vers l'hémisphère Sud en commençant par Abu Dhabi. La tournée s'est arrêtée en chemin avec la disparition tragique de la compagne de Sir Mick Jagger.

Et puis la tournée a repris et cette fois en Europe !

Le feu souffle très fort ! 

Mais assez de mots et place à quelques images du Concert fabuleux des Rolling Stones donné à Lisbonne dans le cadre du Rock in Rio qui fêtait ce jeudi 29 mai ses dix années d'existence !

Voir les commentaires

~~Non mais quoi ?

La seule politique dite de changement ne serait elle donc que celle d'un état inquisiteur et punisseur ?

Et dire que soi-disant il y aurait du changement !

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les ministres osez renouveler comme dans toute démocratie, votre haute administration lors d'une alternance politique.et là nous pourrons apprécier le changement !.. Sinon bien sûr ce sera blanc bonnet et bonnet blanc quoique vos services de com puissent en dire !

Cette volonté de sanctionner est inadmissible et ne peut permettre la sérénité de notre exercice médical.

En tant que médecin je suis d'abord là pour soigner et non pour faire plaisir à quelque service comptable.

Enfin concernant les génériques expliquez-nous pourquoi il existe sur certains médicaments des exceptions, je pense au Levothyrox* !

Si tout est une question de prix, et bien sachez aussi qu'il existe des produits princeps qui sont moins chers que les génériques.

Et que dire de la perte de repères de nos patients ?

Et que dire de la différence entre certains princeps et les dits génériques si l’on considère la galénique et les excipients ?

Non vraiment, vous allez trop loin.

Permettez aux médecins d’exercer leur art en toute sérénité et conscience !

art in le quotidien du médecin

~~Le directeur de l’assurance-maladie entend sanctionner les « quelques centaines » de praticiens qui prennent des libertés excessives avec le NS.

En décembre 2011 déjà, il avait annoncé qu’il étudiait la possibilité de déférer ces médecins devant les juridictions ordinales, jugeant l’abus de NS « non conforme au code de déontologie ».

Médecine caporalisée

Jointe par « le Quotidien », la CNAM assure que les modalités des sanctions ne sont pas arrêtées. Pénalités financières, diminution de la prime dans le cadre de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) : plusieurs options sont sur la table. Mais ces sanctions devraient commencer à tomber d’ici à la fin de l’année 2014.

Le durcissement de l’assurance-maladie intervient dans un contexte déjà crispé autour des génériques.

Le 9 mai, dans le « Quotidien du pharmacien », le président des industriels du générique (GEMME), Pascal Brière, avait suggéré de pénaliser les médecins qui n’atteindraient pas un objectif de prescription dans le répertoire.

« Nous dénonçons la destruction de la médecine responsable où le médecin prescrit en toute conscience, au bénéfice d’une médecine caporalisée », réagit le Dr Jérôme Marty, président de l’Union française pour une médecin libre (UFML). Il craint que le nombre de médecins dans le viseur des caisses soit revu à la hausse, « la notion d’abus étant laissée à la subjectivité de l’assurance-maladie ».

À MG France, le Dr Claude Leicher regrette que l’annonce de sanctions éventuelles ait été faite aux représentants des pharmaciens. « Ça doit se discuter entre eux et nous », indique-t-il. MG France défend le droit pour les médecins de recourir au NS pour raisons médicales mais il juge « normal que ceux qui l’utilisent comme un moyen de contestation s’expliquent ». D’autant que certains prescripteurs hospitaliers utiliseraient « systématiquement » le NS...

Du côté de l’UNOF (CSMF), le Dr Luc Duquesnel fait valoir que nombre de prescripteurs inscrivent NS de temps à autre, « en fonction de l’état de santé du patient et de ce qu’ils ont pu lire sur tel ou tel générique. Ces médecins ne doivent surtout pas être sanctionnés ». Le message est clair : la logique punitive serait contre-productive. « L’assurance-maladie prendrait le risque de braquer des prescripteurs qui ne sont pas opposés au générique », insiste le Dr Duquesnel. Les prochaines discussions sur ce dossier s’annoncent toniques.

Voir les commentaires

Un Projet d'Espoir pour l'Union Européenne !

Nous voici donc à trois jours  de ce scrutin si singulier au Monde.

Les peuples de l’Union Européenne vont pouvoir s’exprimer sur leur représentativité. Pensez donc 28 pays  représentant un peu plus de 500 millions d’habitants !

Deux liens pour mieux connaître le fonctionnement de l’Union Européenne.

http://europa.eu/index_fr.htm

http://www.touteleurope.eu/actualite/elections-europeennes-2014.html

 

 

 

Un Projet d'Espoir pour l'Union Européenne !

Je me souviens de la première élection européenne.

C’était en 1979 et c’était la première fois que j’allais voter. (En 1978 lors des législatives, j’avais donné procuration à mon père)

Mon esprit voguait déjà dans cet idéal, celui de la démocratie sociale et c’est avec cœur que j’avais porté mon suffrage sur la liste conduite par Simone Veil, cette femme extraordinaire d’intelligence et de courage et qui deviendra la première présidente du tout nouveau parlement européen.

Mais hélas comme depuis lors, dans notre pays la France cette élection semble être plus une affaire politico-politicienne entre partis nationaux existants.

Et dire qu’il y a tellement de choses à poursuivre pour permettre le mieux-vivre ensemble. Cette espérance du mieux vivre ensemble ne peut à mon sens que passer par la mise en place rapide d’une véritable Union Politique. Appelons là comme l’on veut (grand débat dans les années 90 lors des débats sur le traité de Maastricht qui fait passer la CEE à l’Union Européenne.. où certains jouaient sur les mots, confédération plus que fédération… ).

Mais ce qu’il nous faut c’est anticiper et prévoir l’avenir.

L’UE ne peut retomber dans la simple logique comptable économique et se retrouver comme l’ancienne CEE.

L’UE doit appeler à une véritable communauté de destin.

C’est ainsi que l’Humain apparaitra davantage que les colonnes de chiffres alignées pour telle ou telle subvention. Et que cette notion de l’Europe Sociale tant désirée pourra se faire

Mais pour cela ne faudrait-il pas que les élections puissent être transversales, transnationales avec des listes panachées représentant les groupes formés au Parlement Européen ?

Certains candidats abordent cette vision, cette volonté fédératrice. Ils sont quelque part les héritiers de Monnet et de Schumann.

Le parti politique auquel je suis fidèle dans l’Idéal (du CDS au Modem) défend cette vision et apporte des propositions de raison et d’espoir.

Bien sûr, je reste dans la critique de cette machine concoctée en automne par cette « alternative » qui a permis à l’Union des Désirs Inassouvis de reprendre du poil de la bête au dépens du Mouvement démocrate. Nous l'avons bien vu lors des Municipales où cette UDI s’est alliée naturellement aux conservateurs de droite.

Le Centriste que je suis, fidèle à l’Idéal décliné par Sangnier ou Mounier ne peut être que progressiste. Il nous faut ce progrès pour tous et cela à mon sens passe par la Démocratie Sociale.

Sur le Sud Est cette liste démocrate est conduite par Sylvie Goulard. Cette parlementaire est sans doute l’un des rares députés à n’avoir jamais séché les bancs de l’assemblée, avec un travail durant son mandat passé remarquable.

Un Projet d'Espoir pour l'Union Européenne !

A ses côtés, il y a Thierry Cornillet (radical) . J’avais fait sa connaissance il y a plus de dix ans et je me rappelle bien de son ouvrage « Guide des aides européennes », ouvrage très bien réalisé et dont je me sers encore aujourd’hui.

Un Projet d'Espoir pour l'Union Européenne !

Les municipales que nous avons menées avec courage, ce courage de la volonté de liberté et d’indépendance tant de notre droite que de notre gauche, ont été ce qu’elles ont été et franchement je ne le regrette pas.

C’est cela qu’il nous faut : indépendance et liberté d’être et de penser - ce qui a été l’élément fondamental de la création du Mouvement Démocrate lors du Congrès de Villepinte en 2007.

Cela aurait dû rassembler le plus grand nombre vers le Progrès. Mais on ne va pas refaire l’histoire ou rappeler les multiples gadins subis depuis 2008, faute d’avoir su organiser efficacement le mouvement en ne cédant pas aux petits calculs ou à la cuisine politicienne.

Villepinte portait en lui l’espoir d’une autre façon de marquer la politique, d’une autre manière de réaliser l’esprit démocrate. Mais encore eût-il fallu que transparence et volonté d’écouter soit !

Je l’ai souvent écrit, je suis un fidèle, fidèle à mes idéaux philosophiques et aussi fidèle en amitié.

Sur cette liste du Sud Est conduite par Sylvie Goulard, figure Madame Anne PELLET. Nous nous connaissons de longue date et ma foi je lui sais gré de ce qu’elle sait.

Fidélité aux idéaux, fidélité en amitié !

Voilà pourquoi même si je réprouve l’alternative qui n’aura pas à mon avis une longue vie, je soutiens la liste conduite par Sylvie Goulard.

Voilà et pour des raisons évidentes en terme politique, de cette vision humaniste et fédéraliste que nous possédons, j’appelle à voter pour la liste conduite par Sylvie Goulard .

Les propositions de la liste « UDI »-MODEM – LES EUROPEENS , ont du sens et sont réalistes.

Il est pour moi assez évident de croire que ces propositions redonneront du sens à l’Union Européenne et permettront un projet d’espoir pour rassembler les peuples des 28 pays composant l’Union .

Alors Dimanche 25 mai, mettons dans l’urne sans peur et sans hésitation,

le bulletin :

UDI*MODEM – Les Européens !

Ce 22-05-2014

jcj

Voir les commentaires

Ce neuf mai est une date importante, que dis-je plus qu'importante, fondamentale dans l'histoire de la construction de l'Union Européenne telle que rêvée par Jean Monnet et Robert Schuman.

Le 9 Mai 1950 le ministre des affaires étrangères de la France allait faire cette déclaration reconnue aujourd'hui comme l'élément fondateur de la construction européenne en permettant la mise en place de la CECA (Communauté européenne du Charbon et de l'Acier).

Le 9 mai est ainsi devenu tout naturellement le jour de Fête de l'Union Européenne.

 

Voici donc la déclaration in extenso de cette déclaration rédigée avec l'inspiration de Jean Monnet.

"Déclaration liminaire"

Messieurs,

Il n'est plus question de vaines paroles, mais d'un acte, d'un acte hardi, d'un acte constructif. La France a agi et les conséquences de son action peuvent être immenses.

Nous espérons qu'elles le seront.

Elle a agi essentiellement pour la paix. Pour que la paix puisse vraiment courir sa chance, il faut, d'abord, qu'il y ait une Europe. Cinq ans, presque jour pour jour, après la capitulation sans conditions de l'Allemagne, la France accomplit le premier acte décisif de la construction européenne et y associe l'Allemagne. Les conditions européennes doivent s'en trouver entièrement transformées. Cette transformation rendra possibles d'autres actions communes impossibles jusqu'à ce jour. L'Europe naîtra de tout cela, une Europe solidement unie et fortement charpentée. Une Europe où le niveau de vie s'élèvera grâce au groupement des productions et à l'extension des marchés qui provoqueront l'abaissement des prix.

Une Europe où la Ruhr, la Sarre et les bassins français travailleront de concert et feront profiter de leur travail pacifique, suivi par des observateurs des Nations Unies, tous les Européens, sans distinction qu'ils soient de l'Est ou de l'Ouest, et tous les territoires, notamment l'Afrique qui attendent du Vieux Continent leur développement et leur prospérité.

Voici cette décision, avec les considérations qui l'ont inspirée.

 

Déclaration du 9 mai

"La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent.

 

La contribution qu'une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien des relations pacifiques. En se faisant depuis plus de vingt ans le champion d'une Europe unie, la France a toujours eu pour objet essentiel de servir la paix. L'Europe n'a pas été faite, nous avons eu la guerre.

 

L'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes, créant d'abord une solidarité de fait. Le rassemblement des nations européennes exige que l'opposition séculaire de la France et de l'Allemagne soit éliminée : l'action entreprise doit toucher au premier chef la France et l'Allemagne.

 

Dans ce but, le gouvernement français propose de porter immédiatement l'action sur un point limité, mais décisif :

 

Le Gouvernement français propose de placer l'ensemble de la production franco-allemande du charbon et d'acier sous une Haute Autorité commune, dans une organisation ouverte à la participation des autres pays d'Europe.

 

La mise en commun des productions de charbon et d'acier assurera immédiatement l'établissement de bases communes de développement économique, première étape de la Fédération européenne, et changera le destin des régions longtemps vouées à la fabrication des armes de guerre dont elles ont été les plus constantes victimes.

 

La solidarité de production qui sera ainsi nouée manifestera que toute guerre entre la France et l'Allemagne devient non seulement impensable, mais matériellement impossible. L'établissement de cette unité puissante de production ouverte à tous les pays qui voudront y participer, aboutissant à fournir à tous les pays qu'elle rassemblera les éléments fondamentaux de la production industrielle aux mêmes conditions, jettera les fondements réels de leur unification économique.

 

Cette production sera offerte à l'ensemble du monde, sans distinction ni exclusion, pour contribuer au relèvement du niveau de vie et au progrès des œuvres de paix. L'Europe pourra, avec des moyens accrus, poursuivre la réalisation de l'une de ses tâches essentielles : le développement du continent africain.

Ainsi sera réalisée simplement et rapidement la fusion d'intérêts indispensable à l'établissement d'une communauté économique et introduit le ferment d'une communauté plus large et plus profonde entre des pays longtemps opposés par des divisions sanglantes.

Par la mise en commun de production de base et l'institution d'une Haute Autorité nouvelle, dont les décisions lieront la France, l'Allemagne et les pays qui y adhéreront, cette proposition réalisera les premières assisses concrètes d'une Fédération européenne indispensable à la préservation de la paix.

 

Pour poursuivre la réalisation des objectifs ainsi définis, le gouvernement français est prêt à ouvrir des négociations sur les bases suivantes.

La mission impartie à la Haute Autorité commune sera d'assurer dans les délais les plus rapides : la modernisation de la production et l'amélioration de sa qualité ; la fourniture à des conditions identiques du charbon et de l'acier sur le marché français et sur le marché allemand, ainsi que sur ceux des pays adhérents ; le développement de l'exportation commune vers les autres pays ; l'égalisation dans les progrès des conditions de vie de la main-d'œuvre de ces industries.

Pour atteindre ces objectifs à partir des conditions très disparates dans lesquelles sont placées actuellement les productions de pays adhérents, à titre transitoire, certaines dispositions devront être mises en œuvre, comportant l'application d'un plan de production et d'investissements, l'institution de mécanismes de péréquation des prix, la création d'un fonds de reconversion facilitant la rationalisation de la production. La circulation du charbon et de l'acier entre les pays adhérents sera immédiatement affranchie de tout droit de douane et ne pourra être affectée par des tarifs de transport différentiels. Progressivement se dégageront les conditions assurant spontanément la répartition la plus rationnelle de la production au niveau de productivité le plus élevé.

 

A l'opposé d'un cartel international tendant à la répartition et à l'exploitation des marchés nationaux par des pratiques restrictives et le maintien de profits élevés, l'organisation projetée assurera la fusion des marchés et l'expansion de la production.

 

Les principes et les engagements essentiels ci-dessus définis feront l'objet d'un traité signé entre les Etats. Les négociations indispensables pour préciser les mesures d'application seront poursuivies avec l'assistance d'un arbitre désigné d'un commun accord : celui-ci aura charge de veiller à ce que les accords soient conformes aux principes et, en cas d'opposition irréductible, fixera la solution qui sera adoptée. La Haute Autorité commune chargée du fonctionnement de tout le régime sera composée de personnalités indépendantes désignées sur une base paritaire par les Gouvernements ; un Président sera choisi d'un commun accord par les autres pays adhérents. Des dispositions appropriées assureront les voies de recours nécessaires contre les décisions de la Haute Autorité. Un représentant des Nations Unies auprès de cette Autorité sera chargé de faire deux fois par an un rapport public à l'O.N.U. rendant compte du fonctionnement de l'organisme nouveau notamment en ce qui concerne la sauvegarde de ses fins pacifiques.

 

L'institution de la Haute Autorité ne préjuge en rien du régime de propriété des entreprises. Dans l'exercice de sa mission, la Haute Autorité commune tiendra compte des pouvoirs conférés à l'Autorité internationale de la Ruhr et des obligations de toute nature imposées à l'Allemagne, tant que celles-ci subsisteront."

 

Voir les commentaires

Soixante ans !

Le 7 Mai 1954 allait avoir lieu la plus terrible bataille de nos forces expéditionnaires en Indochine. La cuvette de Dien Ben Phû allait tomber aux mains du Vietminh et du Général Giap ! Il me semble que l’on oublie le sacrifice de tous nos soldats qui se sont battus sur cette terre d’Indochine !

Mon père en fût ! Il s’était engagé volontaire en 1947 et embarqua de Pondy sur le Chantilly pour rejoindre directement Saïgon par bateau !

 

Il y a exactement Soixante ans ! Le 7 mai 1954 !

Il était affecté au célèbre régiment qui allait redevenir le 21ème RIMA, (je crois que cela s'appelait alors le régiment d'infanterie coloniale) .(http://www.troupesdemarine.org/actuel/unites/21rima.htm)

Mon père aimait bien parler de l’Indo alors que sur les événements d’Algérie, il était plutôt muet !

Ce n’est que lorsque je rentrais au Collège Naval que la curiosité de son parcours me vint et je n’avais de cesse de lui demander comment il avait vécu ces 7 ans de guerre, ces deux campagnes de l’INDO, pourquoi il avait été décoré par le Maréchal de Lattre de Tassigny et puis je ne l'ai su que quelques mois avant sa disparition que son lieutenant avait été Maurice Schmitt qui allait devenir bien plus tard CEMA ! 

Alors qu’il n’avait pas atteint l’âge de la majorité, mon père était sans vouloir jamais le vanter, un colosse !

Il aimait me dire qu’il avait été champion de boxe de Pondy (d’ailleurs il ne loupait aucun match de catch ou de boxe tant à l’écoute du poste de radio ou plus tard de la télévision louant comme jamais le célèbre Cassius Clay).

Je me dis que j’aurais sans doute fait comme lui, frustré de n’avoir pu servir notre drapeau lors de la deuxième guerre mondiale, faute d’avoir atteint l’âge requis ! Un jour, (mon père a toujours été je crois, très fier de me voir intégrer le lycée militaire), il m’emmena dans un restaurant vietnamien de Paris où il avait ses habitudes et pour cause, le restaurateur n’était autre qu’un de ses hommes lors de la campagne d’Indochine. Je dois dire mon étonnement et aussi disons-le une certaine admiration quand j’entendis mon père avec qui j’étais toujours dans quelques frictions, s’exprimer avec aisance en vietnamien.

C’est lui qui a commandé le repas, pour que je sache ce qu’il fallait choisir et m'a appris à manger avec les baguettes! J’ai bien retenu la leçon.

Et c’est là qu’il a commencé à répondre à mes questions !

L’INDO ! Un mythe pour le jeune élève d’école militaire que j’étais devenu !

Mon père appartenait à ce mythe ! Il a fait les deux campagnes d’Indochine de 1947 à 1954 (Cambodge, Laos, Vietnam) sous les ordres du Maréchal de Lattre de Tassigny qui le décora lors de la première campagne ! Mon père avait une admiration profonde pour ce grand soldat et m’a toujours confié sa fierté d’avoir été décoré par lui ainsi que par le Roi Sihanouk!

Bien sûr je n’avais de cesse du haut de mes quinze ans, de lui demander : « et Dien Ben Phu » ?

Il devenait alors pudique, d’une humilité absolue et me dit à sa manière comment il avait vécu ce véritable drame pour l’armée française.

Il y a exactement Soixante ans ! Le 7 mai 1954 !

« Vois-tu ? Mes hommes avaient préparé une fête pour mon anniversaire (9 mai)! La cuvette est tombée et nous avons alors pleuré. La guerre était perdue désormais et le vietminh avait gagné ! »

Dien Ben Phû est tombé le 7 mai 1954 ! Il y a donc juste soixante ans !

Espérons que nos politiques et média sauront s’en souvenir, saluer le courage et le sacrifice de tous nos soldats ayant servi en Indochine et le rappeler à nos plus jeunes générations !

Pour ma part, je pense très fort à mon père qui finalement a été à sa manière un héros de cette époque ! Grâces lui en soient rendues !

Et dire que je n’ai pas su lui dire cela de son vivant, qu’il sache malgré mon caractère difficile comme il disait, toute l’admiration que je lui portais !

Sacré Père !

jcj

Ce 7 mai 2014 !

 

Lien intéressant pour savoir ce que fût la bataille de Dien Ben Phû et le courage de nos soldats !

Voir les commentaires

Quel vide sidéral à trois semaines de l'élection de nos députés européens !

On a le sentiment d'une affaire entendue entre initiés et d'initiés seulement !

Or des prérogatives nouvelles seront accordées à ce parlement et notamment la faculté d'élire le président de la commission européenne, cette fameuse commission composée essentiellement de celles et ceux que nos chefs d’État veulent "recaser".

J’entends et lis çà et là les mêmes poncifs rabâchés lors de chaque élection depuis Maastricht (1992). Mais comment assurer une Europe plus solidaire, plus sociale comme ils disent, quand ne peut être permis par le traité d’Amsterdam, le traité de Nice et le non au TCE, une Europe politique Vraie avec une constitution propre ?

Il nous faut approfondir les liens qui rattachent les peuples qui composent cette Europe même élargie à si grand pour que la démocratie soit (ce que permettait le TCE) et que l'UEM (Union Economique et Monétaire)  ne soit pas que le seul  leitmotiv de notre Europe ou tout du moins de celle que j’espère comme l’espéraient  Monnet et Schumann en 57 par le traité de Rome !

Et au plus près de moi, quelle stupéfaction en notant les poncifs éculés que véhiculent nos candidats. Déjà l’intitulé de la liste est sidérant : « les européens » ! Et bé grosse trouvaille des communicants puisque tous ceux qui sont concernés par cette élection et ce quel que soit leur bord politique le sont de fait !

Quand donc aura-t-on l’audace ou simplement la logique de permettre une élection avec des listes d’ordre politique (les groupes existent déjà au parlement) mais panachés de candidats de tous les pays qui composent cette Europe. Ainsi pourrait se permettre le le débat utile à la vision de notre avenir commun et non une sorte d’élection d’ordre national régie par le mécontentement à la gouvernance interne !

J’eusse aimé que les démocrates européens osent dire cela.

J’ai  boudé les quelques grand-messes locales qui ne servent à rien sinon à servir de faire valoir.

Mais et cela est d’importance, il ne faut pas s’abandonner à la résignation et adopter l’abstention ou un vote réactionnel à une situation interne qui il est vrai ne correspond guère au fameux « moi président je ferais » …. Tu Parles … Quelle belle embrouille électoraliste !

Vraiment et je le dis avec sincérité, voter reste d’importance surtout dans le climat actuel !

Lors de ma petite campagne aux municipales mais surtout dans mon activité quotidienne de médecin de famille et de quartier, je mesure avec acuité les difficultés, les manques de projet, les peurs du lendemain.

Mais nous devons être des citoyens au sens révolutionnaire et faire que la parole du peuple et notamment celle du Tiers Etat s’entende par elle-même et non au travers des extrêmes qui ne sauront proposer que nouvelle dictature !

Je sais malgré tout vers qui ira mon bulletin de vote (mais on dit que c’est un défaut chez moi) je ne donnerai pas de consignes particulières sinon de prendre le temps de lire les projets de tel ou tel et alors d’exercer son sens critique, gage de notre Liberté de penser et d’agir, pour faire un choix éclairé.

J’appelle par contre toutes celles et tous ceux qui me lisent, même ou a fortiori celles et ceux  qui ne partagent pas mes idéaux quelque peu utopistes j’en conviens, d’aller voter et faire voter.

Nous n’avons pas le droit de laisser par un défaut de participation, la direction d’une vision généreuse, humaniste nous donnant la Paix, (id est pas de guerre !) depuis 60 ans à des féroces tant d’un bord ou l’autre qui ne nous proposeront que le repli sur soi et en corollaire l’hostilité à tel ou tel engageant alors la perte de la paix en Europe !

N’oublions jamais que les mêmes causes ne savent que reproduire les mêmes effets !

J’appelle ainsi avec logique toutes celles et tous ceux qui me font l’honneur de me lire à prendre en mains leur destin et ce dans une vision démocratique et humaine, celle voulue par Jean Monnet et Robert Schumann !

Je ne sais quelle est l’attitude actuelle à mon égard du parti auquel  j’ai adhéré dans les années 80, suite à ma candidature comme tête de liste aux municipales  sur le 8ème arrondissement de Lyon, acte de désobéissance civile à la mascarade de la dite alternative.

Toutefois je reste fidèle à mes idéaux même si l’on me qualifie d’utopiste révolutionnaire çà et là, et pour moi c’est bien ce qui est le plus important : rester fidèle à un Idéal fondé sur des principes philosophiques et non se gausser de l’Autre par des simples calculs de cuisine politicienne et carriériste pour soi !

J’ose croire que nous « démocrates éclairés » pourront permettre le rassemblement de celles et ceux qui composent notre pays et notre Europe.

Il y en a vraiment assez d’opposer tel camp à tel autre. Il nous faut se rassembler et « revivre » ensemble avec nos différences, nos qualités et nos défauts !

Ce n’est que comme cela que nous pourrons avancer ensemble et progresser tous ensemble sans laisser quiconque au bord du chemin !

Notre destin ne peut être que commun alors osons permettre une Europe de Destin et non soumise aux diktats du seul calcul financier !

Je vous demande ainsi de vous déplacer ce 25 mai pour aller  voter en conscience et non en réaction même si elle est légitime!

Pour mémoire ; un article écrit en 2007 :

http://www.jcjos.com/archive/2007-03/

JCJ

02-V-2014

 

Voir les commentaires

Comme si c'était hier !

Ce dimanche là nous revenions de la gare où nous avions accompagné ma mère au train de Paris. Je m'en souviens comme si c'était hier. Je ne loupais dans ces années là aucune course de F1.

Et ce dimanche il y avait le GP d'Imola. Les essais avaient été marqués par deux accidents, celui de Barichello et celui de Ratzenberger qui fut mortel. Je me suis toujours demandé pourquoi la course n'avait pas été annulée.

La course se lance difficilement avec une collision dès le premier tour, entrainant sa neutralisation. Les voitures repartent et soudain la stupéfaction, le drame, l'angoisse qui monte !

Ayrton Senna, ce pilote incroyable qui s'était fait remarquer lors de cette course époustouflante de Monaco en 84, où les commentateurs le traitaient de "petit chien fou" pour rouler ainsi sous la pluie alors que Alain Prost avait demandé à faire cesser la course? Ayrton a fait un tout droit et s'est encastré dans un mur de béton. Il est évacué immédiatement et la course va se poursuivre et c'est Michaël Schumacher qui l'emportera.

Ce n'est qu'en fin d'après-midi l'annonce du décès d'Ayrton Senna, sera annoncée.

Voir les commentaires

Il n'aura pas fallu longtemps au Président de la République pour mesurer le constat du résultat des élections municipales.

Ainsi Manuel Valls a-t-il été nommé Premier Ministre pour former un gouvernement resserré et de combat.

Je retiens de cette allocution la volonté de permettre plus d'équité avec dans les priorités l'éducation (quand osera-t-on parler franchement d'instruction?), et la protection en santé de tous.

Pour cela et je me répète depuis 2012, il faudrait changer la haute administration mise en place depuis des lustres. Par exemple dans le domaine de la santé, nul changement ne peut à mon sens être, si celui nommé en 2004 sous le gouvernement Raffarin-Chirac est maintenu. Comment aboutir à l’équité en matière de santé si sont maintenues les franchises médicales dites Sarkozy où les malades parce qu'ils sont malades paient alors que le sens de la solidarité voulue par Pierre Laroque au lendemain de la seconde guerre était justement que les biens portants cotisent pour les malades ! (principe de la répartition) ?

Lors de cette campagne, j'ai mesuré le ras le bol, le sentiment d'injustice exacerbé de mes concitoyens. Un changement réel doit être réalisé et cela ne peut commencer que par un changement de ceux qui tiennent les rênes des diverses administrations depuis plus de deux lustres et qui n'ont donc plus la capacité de voir évoluer notre société, ni d'en mesurer (et notamment au niveau de la classe moyenne si malmenée), le ras le bol et l'abaissement si considérable de la confiance dans des partis devenus conservateurs quelque soit leur étiquette.

Espérons que ce remaniement profond aura quelque portée. Cela est plus que nécessaire pour permettre à nouveau de retrouver notre cohésion et une vison confiante vers l'avenir!

Voir les commentaires

Entre-deux !

On ne peut dire que les résultats de notre liste "Lyon Pour Tous ! Tous Pour Lyon !" soient conformes à nos espérances surtout après cette campagne fraternelle et enthousiaste que nous avons menée depuis tant de mois.

Tristesse ? Déception ?

Rien de cela en fait pour ce qui me concerne.

Cette campagne m’a permis de rencontrer des personnes d’intérêt et d’évoquer avec conviction, notre idéal d’une ville plus fraternelle, plus solidaire, plus efficace.

Une campagne pour des élections reste toujours un moment enthousiasmant.

Je n’avais guère d’ambitions de siège, de volonté carriériste et c’est peut-être cela qui fait que je ne sois ni triste, ni déçu pour moi-même.

Mais je le suis pour mes 35 colistiers car le travail que nous avons fourni a été exigeant, chronophage, nous qui ne sommes pas des « salariés » de la politique. La presse ne nous a-t-elle pas nommé un jour « les bénévoles de la politique » ?

J’attends encore un peu avant de retracer ce que fut cette campagne, ses préliminaires et ce groupe qui s’est formé, respecté et estimé. Je pense vraiment que ce groupe continuera à alimenter non seulement le « microcosme » mais nos concitoyens eux-mêmes de nos rêves et idéaux pour notre société rendue malade par le repli sur soi, le profit des uns et des autres, les diverses affaires étalées publiquement, les non compétences d’experts auto-proclamés, cette haute administration inamovible etc, etc..

J’y reviendrai avec plus de précision.

J’ai une pensée pour François Bayrou qui sera sans doute Roi de Navarre à défaut d’avoir pu être Roi de France. Mais je me dis aussi que le processus engagé ces derniers mois par cette « alternative » laissera des cicatrices profondes et sans doute inguérissables à moins d’amputation ou de gangrène. (http://www.jcjos.com/article-l-alternative-121013802.html ). Les militants de cœur comme moi sont plus que désappointés et ces sentiments mériteraient que le national s’en préoccupe. Mais je ne dois pas être plus réaliste que le roi n’est-ce pas ? 

La politique reste encore à un stade archaique  où les appareils structurés pouvaient «marcher » . Le monde change mais nous restons figés par facilité dans ce même schéma.

Mais pour l’heure nous sommes dans l’entre-deux tour.

Tout le monde a bien relevé que la droite extrême a fait comme cela était prévisible des scores qu’eux-mêmes n’imaginaient pas.

Tout le monde aussi a remarqué le fort taux d’abstention !

Mettre son bulletin dans l’urne est le gage d’une démocratie vivante et constructive.

Nous sommes encore une fois dans une sorte de vote par défoulement, par défaut et de repli. Guère d’enthousiasme, guère d’idéal pour tendre vers une société solidaire, fraternelle, respectueuse des uns et des autres.

Je reste persuadé que ce rêve que je fais pour mon pays et mes concitoyens se réalisera un jour grâce à l’instruction vraie de tous permettant la critique et le choix éclairé.

Parce que j’ai toujours été libre et indépendant tant de ma gauche que de ma droite,

- J'appelle tous mes concitoyens à aller voter dimanche 30 mars 2014. 

- J’appelle à faire clairement barrage à cette droite extrême qui ne fera qu’entretenir la haine de tel à autre, jouant sur la discrimination de quelque forme soit-elle. Ce parti là est dangereux n’en doutez-pas un seul instant !

- Plus localement sur mon arrondissement, le 8ème où j’ai porté la belle couleur orange signe de ma liberté et de mon indépendance, en raison de divers paramètres dont le respect et l’estime mutuels, j’apporte mon soutien sincère et désintéressé à Christian COULON.

- Et puis comme je ne puis oublier ma chère ville de Bron, j'apporte mon soutien sincère et désintéressé à Annie GUILLEMOT dont j’apprécie ses qualités humaines et sa gestion rigoureuse.

Ce 26 mars 2014

jcj

Voir les commentaires

Hébergé par Overblog