Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jean-Claude JOSEPH

Engagez-vous –rengagez-vous qu’ils disaient ! Encartez-vous, disaient-ils encore afin de montrer son engagement et ses convictions.

 

Monsieur Barre avait souvent coutume de me dire : « Ah ce microcosme…. Méfiez-vous en ! » « Seule leur petite personne les intéresse » ou encore soupirant me fixant de son regard bleu clair : «  Ah mon cher docteur la politicaillerie ce n’est pas pour nous »

L’UMP ce machin, a été créé à la va vite en 2002 pour avoir une majorité « stable » et liquider les velléités de liberté et d’indépendance de la nouvelle UDF que François Bayrou avait repris en main se déclarant désireux de former en France un grand courant central s’opposant de fait au bipartisme .

L’UMP digne héritière des partis de droite se caractérise par une absence totale d’idéal, de doctrine. Ce genre de parti est de fait mis en place au service d’un désir personnel. On l’a vu avec de Gaulle, puis avec Chirac et avec le hold-up sarkozyste où même son propre fils a été mis en scène dans sa consécration. Mais d’idéal, de rêve sociétal : Rien !

C’est bien pour cela que la poignée de membres de l’UDF apportée par Doute Blazy comme une dot, ne s’est pas senti trop bien dans ce genre de structure, mais il faut bien manger n’est-ce pas ?

Le spectacle magnifique offert par nos nouveaux « plic et ploc » donne raison à l’absence d‘engagement dans des partis politiques. Il ne faudrait pas oublier aussi tous ces désireux d’avenir qui se sont regroupés au sein de l’union des désirs inassouvis (UDI), dont la malice fait reprendre tous les fondamentaux de notre famille démocrate sociale.

Un parti pour moi est d’abord un lieu qui ne peut se définir que par un idéal, une doctrine (j’aime ce mot), mais une doctrine tolérante et soucieuse de l’écoute de tous, y compris ceux qui ne partagent pas notre idéal, pas de ces ayatollahs qui gravitent souvent dans certains partis extrêmes (tant à droite qu’à gauche)

Un parti est ainsi un lieu où celles et ceux qui s’y engagent ne doivent pas être des godillots comme c’est le cas dans les partis de droite avec le culte du chef en prime.

Un parti est aussi un lieu où chaque militant est digne de respect en participant quel que soit son niveau de formation politique au débat d’idées.

Mais et nous le voyons aussi chez nous, le naturel revient souvent au galop et conduit ainsi à des « gadins » mémorables.

Ce qui se trame au niveau lyonnais est assez digne de l’UMP. Se chercher un chef, tête de liste et faire semblant de porter un projet, alors qu’à côté et depuis plusieurs années, un grand nombre de militants travaillent aussi mais écartés car cela pourrait faire de l’ombre au chef presque auto-désigné.

 

Souvent je me dis qu’il faudrait organiser un séminaire de trois jours où seul le débat d’idées serait de mise.

On pourrait déjà former nos militants à notre culture et histoire politique, et travailler en transversal sur des grands et petits sujets, en mettant au vestiaire nos propres ambitions, faire taire les petites messes basses et retrouver du sens au partage de nos trajectoires, nos idées, nos pensées. Cela serait peut-être un remède durable aux égos mal fagotés.

Ce spectacle affligeant ne donne-t-il pas envie de refonder la constitution et y inscrire une fois pour toutes la fin du carriérisme politique, la fin du cumul des mandats et des fonctions et le renouvellement limité à une fois de ces mandats.

Ainsi notre république pourrait respirer un air non vicié.

Ne dit-on pas d’ailleurs qu’il faut chaque jour ouvrir les fenêtres et aérer la pièce ?

Alors Aérons Aérons ….

jcj

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Hébergé par Overblog