Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Jean-Claude JOSEPH

Soixante ans !

Le 7 Mai 1954 allait avoir lieu la plus terrible bataille de nos forces expéditionnaires en Indochine. La cuvette de Dien Ben Phû allait tomber aux mains du Vietminh et du Général Giap ! Il me semble que l’on oublie le sacrifice de tous nos soldats qui se sont battus sur cette terre d’Indochine !

Mon père en fût ! Il s’était engagé volontaire en 1947 et embarqua de Pondy sur le Chantilly pour rejoindre directement Saïgon par bateau !

 

Il y a exactement Soixante ans ! Le 7 mai 1954 !

Il était affecté au célèbre régiment qui allait redevenir le 21ème RIMA, (je crois que cela s'appelait alors le régiment d'infanterie coloniale) .(http://www.troupesdemarine.org/actuel/unites/21rima.htm)

Mon père aimait bien parler de l’Indo alors que sur les événements d’Algérie, il était plutôt muet !

Ce n’est que lorsque je rentrais au Collège Naval que la curiosité de son parcours me vint et je n’avais de cesse de lui demander comment il avait vécu ces 7 ans de guerre, ces deux campagnes de l’INDO, pourquoi il avait été décoré par le Maréchal de Lattre de Tassigny et puis je ne l'ai su que quelques mois avant sa disparition que son lieutenant avait été Maurice Schmitt qui allait devenir bien plus tard CEMA ! 

Alors qu’il n’avait pas atteint l’âge de la majorité, mon père était sans vouloir jamais le vanter, un colosse !

Il aimait me dire qu’il avait été champion de boxe de Pondy (d’ailleurs il ne loupait aucun match de catch ou de boxe tant à l’écoute du poste de radio ou plus tard de la télévision louant comme jamais le célèbre Cassius Clay).

Je me dis que j’aurais sans doute fait comme lui, frustré de n’avoir pu servir notre drapeau lors de la deuxième guerre mondiale, faute d’avoir atteint l’âge requis ! Un jour, (mon père a toujours été je crois, très fier de me voir intégrer le lycée militaire), il m’emmena dans un restaurant vietnamien de Paris où il avait ses habitudes et pour cause, le restaurateur n’était autre qu’un de ses hommes lors de la campagne d’Indochine. Je dois dire mon étonnement et aussi disons-le une certaine admiration quand j’entendis mon père avec qui j’étais toujours dans quelques frictions, s’exprimer avec aisance en vietnamien.

C’est lui qui a commandé le repas, pour que je sache ce qu’il fallait choisir et m'a appris à manger avec les baguettes! J’ai bien retenu la leçon.

Et c’est là qu’il a commencé à répondre à mes questions !

L’INDO ! Un mythe pour le jeune élève d’école militaire que j’étais devenu !

Mon père appartenait à ce mythe ! Il a fait les deux campagnes d’Indochine de 1947 à 1954 (Cambodge, Laos, Vietnam) sous les ordres du Maréchal de Lattre de Tassigny qui le décora lors de la première campagne ! Mon père avait une admiration profonde pour ce grand soldat et m’a toujours confié sa fierté d’avoir été décoré par lui ainsi que par le Roi Sihanouk!

Bien sûr je n’avais de cesse du haut de mes quinze ans, de lui demander : « et Dien Ben Phu » ?

Il devenait alors pudique, d’une humilité absolue et me dit à sa manière comment il avait vécu ce véritable drame pour l’armée française.

Il y a exactement Soixante ans ! Le 7 mai 1954 !

« Vois-tu ? Mes hommes avaient préparé une fête pour mon anniversaire (9 mai)! La cuvette est tombée et nous avons alors pleuré. La guerre était perdue désormais et le vietminh avait gagné ! »

Dien Ben Phû est tombé le 7 mai 1954 ! Il y a donc juste soixante ans !

Espérons que nos politiques et média sauront s’en souvenir, saluer le courage et le sacrifice de tous nos soldats ayant servi en Indochine et le rappeler à nos plus jeunes générations !

Pour ma part, je pense très fort à mon père qui finalement a été à sa manière un héros de cette époque ! Grâces lui en soient rendues !

Et dire que je n’ai pas su lui dire cela de son vivant, qu’il sache malgré mon caractère difficile comme il disait, toute l’admiration que je lui portais !

Sacré Père !

jcj

Ce 7 mai 2014 !

 

Lien intéressant pour savoir ce que fût la bataille de Dien Ben Phû et le courage de nos soldats !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

jean claude menard 0005H 07/05/2019 20:13

Je m'incline respectueusement devant l'évocation de la mémoire du gtand soldat que fut votre père. Comme vous, je pense que nous ne devons pas oublier nos glorieux soldats.

jcjos 07/05/2019 20:49

Merci beaucoup Cher Monsieur Ménard.

Hébergé par Overblog